Kraken

DSC_0304

 

 

Ses poulpes peints au pinceau ont colonisé Paris et séduit agnès b. Rencontre avec le mystérieux artiste, qui sera exposé cette semaine à l’Urban Art Fair. Ses pieuvres noires aux longs tentacules traversent de nombreux murs dans Paris. Au-dessus des enseignes criardes des magasins, elles prouvent chaque fois qu’elles sont moins effrayantes que les temples de la consommation qu’elles chevauchent. Kraken les dessine en vandale au pinceau depuis 2009 : « L’idée m’est venue un peu par hasard ; l’effet abstrait des longs tentacules me plaisait. Et puis c’est l’animal de la Mafia. J’aime bien les peindre au-dessus des banques ou des bijoutiers, comme un clin d’oeil ! »

Source