Artistes

Aurèle Ricard

Né en 1963 à Paris, Aurèle s’est fait connaître du monde de l’art dès la fin des années 80. Il est exposé dans les plus grandes capitales de l’Art contemporain : Paris, Tokyo, New-York, Shanghai.

En 1986 Aurèle découvre à New York une affichette offrant une récompense pour un chien perdu. Depuis, il travaille, développe et décline l’image de ce chien. Véritable mascotte, il est le prisme à travers lequel Aurèle a choisi de faire rayonner son message d’artiste. Pour le diffuser, Aurèle exploite tous les moyens mis à sa disposition : Photo, vidéo, peinture, sculpture, installations, œuvres monumentales. Ce chien n’est plus un simple chien perdu. Il est son Lostdog et apparaît comme la métaphore de nos propres vies confrontées aux pollutions, aux guerres, aux épidémies ; mais comme un autoportrait.

De la découverte de l’affiche dans une rue de New York en 1986 jusqu’au projet du LostDogMalon, œuvre de plus de 6m de haut présenté en 2019 à la biennale d’art contemporain de Bangkok, son célèbre Lostdog aura dès la semaine prochaine sa place à Saint-Étienne-du-Grès.

Aurèle  pioche dans l’actualité  des situations, des instantanés, des mots et expressions qu’il met en exergue comme nul autre pour donner à réfléchir.

Le Lostdog visionnaire tragique, voit aujourd’hui les préoccupations planétaires croiser la trajectoire de chacun d’entre nous. Et devient le symbole d‘une prise de conscience que l’artiste espère à l’échelle de la planète.

Claire Chapuis

Sortie de la classe préparatoire de l’école de Beaux-Arts de Sète, primée du prix Horizon décerné par la banque du Puy de Parseval, Claire Chapuis commence en 2020 les Beaux-Arts de Bourges.

Sa pratique artistique s’oriente vers le dessin et la peinture. Elle apprécie dessiner, photographier ou filmer des personnes, des lieux, des scènes, qui composent sa vie et son quotidien pour en faire par la suite des peintures. Elle dessine principalement sur le motif afin de saisir quelque chose, un instant ou quelqu’un, cela nécessite des traits vifs, rapides, assurés. Elle souhaite que cela se retrouve dans sa pratique picturale : que les touches de couleurs recomposent petit à petit ce qu’elle a vu, avec force et présence.

Bobo Jouanno

Peintre, graveur, dessinateur et nouvelliste, diplômé des Beaux-Arts de Tours et d’Angers. Vit et travaille à Angers. Jeune artiste émergent, Bobo Jouanno travaille à mi-chemin entre expressionnisme et figuration libre mélangeant ces deux courants très différents, avec un style graphique affirmé, narratif et poétique.

Il traite de ses espoirs, de ses déceptions et désillusions ainsi que de la société dans laquelle il évolue. La petite histoire rejoint souvent la grande.

C’est aussi un artiste viscéralement engagé, en 2017, il cofonde avec d’autres artistes plasticiens le Collectif Éphémère, qui soutient plusieurs associations par des expositions et concerts caritatifs ainsi qu’une production plastique et graphique d’affiches, d’autocollants ou pancartes